EXPORTER EN OUZBÉKISTAN

L’Ouzbékistan : Une croissance au cœur de l’Eurasie

L’Ouzbékistan, un vivier d’opportunités pour les entreprises françaises. 
La France a exporté en 2019, 35,6 % de produits chimiques, parfums et cosmétiques et 20,4 %  de  machines industrielles et agricoles pour 8,5 % de produits pharmaceutiques.

Pourquoi exporter en ouzbékistan ?

Données macroéconomiques de l'Ouzbékistan :

Superficie : 447 400 km2 – 1 425 kilomètres d‘ouest en est –  930 kilomètres du nord au sud.  
Superficie en eau  : 4,9 %.
Nature du régime : République
Chef de l’Etat : Chavkat Mirziyoïev (élu le 4 décembre 2016)
Premier ministre : Abdullah Oripov
Capitale : Tachkent
Monnaie : Soum ouzbek (1E = 12629,7 UZS  au 04 mai 2021)
Langue officielle : ouzbek, russe ( langue de communication)
Population : 34,2 M en 2020 (Banque mondiale)
Densité : 69 habitants / km2
Taux de croissance démographique : 1,9% en 2019 (Banque mondiale)
Espérance de vie : 72 ans (UNESCO, 2019)Villes principales : Samarkand, Boukhara, Kokand
Aéroport principal  : Tachkent
Structure  ethnique de la société : Ouzbeks (80 %), Russes (6 %), Tadjiks (5,5 %), Kazakhs (4 %), Tatars (4 %) Karakalpaks (1,9 %), Coréens 1,1 %
Taux d’alphabétisation : 100% (UNESCO, 2019)
IDH : 0,623 (Banque mondiale, 2020)
PIB Nominal (2020) :  59,771 milliards  USD  + 3,19 %
PIB (PPA) (2020)  : 250,157 milliards USD + 2,12 %
PIB nominal par hab. (2020) : 1762,856 USD  + 1, 21 %
PIB (PPA) par hab. (2020) : 7 378,011 + 0,16 %

Pourquoi s'implanter en Ouzbékistan ?

L’Ouzbékistan est situé au cœur de l’Asie Centrale et entouré du Kazakhstan, du Turkménistan, du Kirghizstan, de l’Afghanistan et du Tadjikistan. Si parmi les pays de la région, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan présentent le plus grand potentiel d’investissement,  l’Ouzbékistan a une économie qui  commence à s’ouvrir désormais rapidement suite à un sous-investissement au cours des décennies précédentes.

Sa croissance est restée positive en 2020 avant un fort rebond en 2021. En 2021, l’activité accélère avec une croissance du PIB prévue à 6,1% par le FMI, 6,2 % par la banque mondiale et 5,6 % par la Berd.

Le marché ouzbek : Développement commercial et sourcing, une bonne alternative.

Un des principaux clients de l’Ouzbékistan est la Suisse avec 23 % des exportations, presque uniquement de l’or, la Chine et la Russie sont de gros acheteur s de coton, quant à l’Afghanistan avec 4,6 %, il se dote principalement de compteurs à gaz.

Fournisseurs de l’Ouzbékistan en 2019 :                                              

Principaux clients de l’Ouzbékistan en 2018 : 

Le Produit Intérieur Brut de l’Ouzbékistan a atteint 52.50 milliards d’euros en 2020.

L’Ouzbékistan est riche en ressources naturelles : or, pétrole, gaz naturel, houille, molybdène, plomb, zinc, manganèse etc. Il est le 7e producteur mondial d’Uranium. Ses matières premières représentent environ 75 % des exportations ouzbèkes .

L’agriculture est un secteur clé de l’économie ouzbèke car elle pèse environ 25,5 % du PIB et employant quelque 27 % de la population active. Le coton et les céréales sont les principales cultures du pays, mais la culture des fruits et légumes a une plus forte valeur ajoutée.

Les autres grandes activités sont l’industrie chimique (engrais) et pétrochimique et les constructions mécaniques (équipements agricoles et équipements pour l’industrie textile).

L’Ouzbékistan est membre observateur de l’union douanière économique eurasiatique.

Un seul certificat pour une distribution possible sur les 5 pays de la zone : Russie, Biélorussie, Arménie, Kazakhstan, Kirghizstan. Entrée sur le territoire de l’Union Douanière au choix par l’un de ces pays. 

La question de l’adhésion de l’Ouzbékistan à l’Union Economique  est activement débattue  depuis plusieurs années et depuis décembre 2020, l’Ouzbékistan est devenu membre observateur de l’organisation, ne s’interdisant pas d’envisager une adhésion complète.

Le secteur textile aspire à créer un partenariat avec les marques étrangères.

Les experts de l’OIT (Organisation internationale du Travail) signalent qu’un certain nombre de clusters textiles en Ouzbékistan sont passés à la mécanisation complète de la récolte du coton – ce qui permet à la fois d’éviter les violations des droits du travail et de créer les conditions pour des produits à haute valeur ajoutée. En particulier aucun cas de travail forcé n’a été enregistré dans certaines parties du pays.

Les représentants de plus de 300 marques et détaillants textiles étrangères ont décidé de lever le boycott sur le coton ouzbek, le 10 mars 2022, du fait de la fin du travail forcé.
Le coton pourra ainsi être vendu à l’international et bénéficier de l’arrivée d’investisseurs en Ouzbékistan.

 Le niveau technologique du développement des clusters permet d’assurer la fourniture systématique de produits de haute qualité, compétitifs et répondant aux exigences des normes internationales et des marques mondiales.

Des réformes dans le secteur agricole.

Dans le domaine de l’agriculture, le plan « Stratégie » s’est fixé comme but de moderniser et développer intensivement le secteur agricole. Dans le cadre des réformes systémiques de 2017-2021, la pratique de produire du coton brut, des céréales, des épis de maïs sur la base de la commande de l’État et de fixer les prix d’achat de l’État pour ceux-ci a été abolie. Le système de gestion agricole a été amélioré. L’optimisation des superficies ensemencées prévue par le Plan « Stratégie d’action » qui  visait à réduire les semis de céréales et de coton a atteint son but, en effet, entre 2016-2020, un total de 330 500 hectares de cultures de coton et de céréales ont été réduits, ce qui a entraîné une augmentation de la production de pommes de terre, de légumes, de fourrage et d’oléagineux. Au cours de la même période, des jardins intensifs ont été plantés sur 69 600 hectares et 57 000 hectares de vignes.  Ainsi, au printemps 2021, il y avait 11 fois plus de vergers qu’en 2016, et sept fois plus de vignobles. Les représentants de plus de 300 marques et détaillants textiles étrangères ont décidé de lever le boycott sur le coton ouzbek, le 10 mars 2022, du fait de la fin du travail forcé. Le coton pourra ainsi être vendu à l’international et bénéficier de l’arrivée d’investisseurs en Ouzbékistan. Le niveau technologique du développement des clusters permet d’assurer la fourniture systématique de produits de haute qualité, compétitifs et répondant aux exigences des normes internationales et des marques mondiales.

En 2021, on comptait 463 clusters agro-industriels. Les clusters coton-textile en 2018-2020 ont attiré 1,4 milliard de dollars d’investissements pour créer une chaîne de valeur. Grâce à des investissements supplémentaires en 2019-2020, 14,6 milliers d’hectares ont été réutilisés par les clusters et des technologies économes en eau ont été introduites sur 20,6 milliers d’hectares.

Afin d’améliorer l’état de remise en état des terres irriguées, l’introduction de technologies agricoles économes en eau, 394,3 mille hectares de terres agricoles ont été remis en service en 2019-2021. En 2017-2020, des technologies d’économie d’eau ont été introduites sur 256,3 milliers d’hectares. Un système d’information pour le suivi de l’utilisation des ressources en eau dans les installations d’irrigation a été mis en place. Selon le Concept pour l’utilisation efficace des terres et des ressources en eau dans l’agriculture en 2020-2030, 1,1 million d’hectares de terres retirées de l’utilisation agricole seront progressivement réutilisées.

Une situation tendue : superficie en eau 4,9 % vs amélioration des rendements agricoles.

La situation autour de la consommation d’eau continue d’être tendue en Ouzbékistan dans un contexte de pénurie des ressources en eau due à une augmentation de la demande en eau suite à la croissance de l’économie et de la population. La pénurie est exacerbée par une utilisation inefficace de l’eau, ainsi que par les pertes d’eau dues à des infrastructures obsolètes et dégradées. Les pertes d’eau dans les réseaux d’irrigation sont de 35 à 40 %. Afin de faire barrage à ce phénomène, un Concept de développement des ressources en eau d’Ouzbékistan pour 2020-2030 a été approuvé. La réforme de l’efficacité de l’eau sera l’une des réformes les plus importantes dans les années à venir.

La Stratégie de développement agricole de la République d’Ouzbékistan pour 2020-2030 couvre neuf domaines prioritaires. Parmi eux, le développement de nouveaux clusters et coopérations agricoles pour la production de produits de qualité compétitifs et orientés vers l’exportation, la création de chaînes de valeur et l’augmentation des revenus des producteurs agricoles. Une stratégie de développement des technologies agricoles a également été approuvée, pour la mise en œuvre de laquelle le Centre de numérisation du complexe agro-industriel a été créé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture.

En 2020 : principaux postes d’exportation français : produits chimiques, parfums et cosmétiques, machines industrielles et agricoles, matériel de transport.

La France a exporté en 2019, 35,6 % de produits chimiques, parfums et cosmétiques et 20,4 %  de  machines industrielles et agricoles pour 8,5 % de produits pharmaceutiques.

 

Opportunités pour les entreprises françaises, européennes dans les secteurs :

  • Du textile
  • De l’industrie pharmaceutique, médicale et des services de santé
  • Des machines et équipements agricoles
  • Des semences et plants (baies, fruits, noix, légumes, melons)
  • Des semences et plants de plantes ornementales (fleurs)
  • Des solutions techniques pour le contrôle du microclimat dans les serres
  • Du stockage, conditionnement et traitement de légumes et de fruits frais
  • Des technologies d’irrigation en eau
  • Des stations de pompage pour les systèmes d’approvisionnement en eau
  • De l’énergie renouvelable

Principaux salons internationaux en Ouzbékistan :

Comment Dualest peut vous aider à vous développer à l’export en Ouzbékistan ?

Pour vendre en Ouzbékistan, il est capital de se faire guider par un partenaire d’expérience. Nous accompagnons les chefs d’entreprises désireux de réaliser de l’export en Ouzbékistan depuis plus de 30 ans. Notre connaissance du marché eurasiatique fait de nous les leaders de l’accompagnement des entreprises françaises au Kazakhstan. Notre connaissance des tendances de consommation actuelles nous permet de vous orienter dans votre implantation locale.

Dualest : un partenaire de qualité et qualifié !

Avec 30 ans d’expérience sur le marché eurasiatique, nous nous positionnons comme les leaders de l’accompagnement des entreprises françaises désireuses de s’implanter en Ouzbékistan. Notre connaissance de la zone, mais aussi de son dynamisme économique nous permet d’apporter des appuis dans l’ensemble des secteurs d’activité.

Au cours de notre existence, nous avons contribué aux premiers pas et au succès au Kazakhstan de plusieurs grandes et petites entreprises françaises.

Téléchargez la fiche marché de l'Ouzbékistan :